×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
vendredi 30 septembre 2022
Palmier dattier
Palmier dattier - ph : Pixabay

2,5 millions de palmiers traités contre le boufaroua

La maladie boufaroua est une menace constante, c’est pour cette raison que 2,5 millions de palmiers sont traités encore.

Dans les différentes wilayas productrices de dattes, près de 2,5 millions de palmiers ont été traités en 2021 contre la maladie de boufaroua (maladie parasitaire) a indiqué ce jeudi à Alger, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni.

L’Etat prend en charge financièrement les campagnes de lutte contre le boufaroua qui endommagent les récoltes, et ce, à travers le financement du Fonds national de développement rural (FNDR), a précisé M. Henni lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Le ministre a expliqué par ailleurs que ces campagnes étaient supervisées sur le terrain par l’Institut national de protection des végétaux (INPV) et l’inspection de la protection des végétaux des wilayas concernées en compagnie des agriculteurs et des conseils de wilaya interprofessionnels de la filière des dattes.

Le ministre a appelé tous les agriculteurs actifs dans cette filière à lancer les opérations de prévention

Dans le souci de mettre fin à cette menace, le ministre a appelé tous les agriculteurs actifs dans cette filière à lancer les opérations de prévention nécessaires, et ce, à travers le nettoyage des oasis de palmiers, l’élimination des mauvaises herbes et l’éradication des potentiels foyers de reproduction.

Il a appelé, en outre, à l’impératif d’éviter l’utilisation abusive des pesticides compte tenu de leur impact négatif sur l’environnement.

Rappelons enfin que les données chiffrées font ressortir des capacités pour la valorisation de 300.000 hectares de cette richesse végétale au niveau national.

La superficie réservée à la filière oléicole (ordinaire) est estimée à 439.000 hectares, tandis que la production totale de cette filière a dépassé 10 millions de quintaux, dont 3 millions d’olives de table.

La filière oléicole a permis la création de plus de 100.000 emplois, entre permanents et saisonniers, en plus d’autres emplois dans les secteurs industriels liés à cette filière.

Regardez aussi

Investissements

Crédits agricoles : le FGAR et le BNEDER signent un accord

Le Fonds de Garantie des Crédits aux PME (FGAR) et le Bureau national d’études pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.