AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Ble
Ble - ph : DR

700 millions de dollars échangés entre la Russie et l’Algérie en 9 mois

Algérie-Russie : Échanges de Produits Agricoles Totalisant Près de 700 Millions de Dollars en 9 Mois

Le commerce de produits agricoles entre l’Algérie et la Russie a atteint un chiffre impressionnant de près de 700 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2023. L’annonce a été faite par le ministre russe de l’Agriculture, Dmitri Patrouchev, à l’issue de la réunion de la commission mixte algéro-russe qui s’est tenue à Moscou jeudi dernier.

Le ministre russe a souligné que le volume des échanges commerciaux de produits agricoles entre les deux nations avait doublé, englobant une variété de produits tels que viandes, légumes, produits laitiers, et bien d’autres.

Il convient de noter que l’Algérie maintient sa position en tant que troisième partenaire commercial de la Russie sur le continent africain. Les huit premiers mois de 2023 ont vu un volume d’échanges dépassant les 2 milliards de dollars, couvrant divers secteurs économiques.

Dmitri Patrouchev a déclaré à l’agence Sputnik : « Parmi les États africains, l’Algérie se classe aujourd’hui au troisième rang en termes de chiffre d’affaires commercial avec la Russie. […] Après neuf mois, le volume des échanges dans le commerce bilatéral de produits agricoles a doublé, atteignant près de 700 millions de dollars. »

Moscou a également l’intention d’augmenter ses exportations de céréales, de viande et de produits laitiers vers l’Algérie, a souligné M. Patrouchev.

Bien que l’Algérie ait longtemps été un partenaire de la Russie, en particulier dans le domaine de l’armement, la Russie a renforcé récemment ses échanges commerciaux dans le secteur agricole. En effet, les éleveurs russes ont obtenu, fin septembre de l’année dernière, l’autorisation d’exporter de la viande de volaille en Algérie.

Par ailleurs, l’Algérie s’est tournée vers le blé russe ces derniers mois, devenant le troisième plus grand acheteur de blé russe. Cette évolution découle de modifications apportées à ses critères d’importation en 2020, permettant l’entrée du blé russe sur le marché algérien dès 2021. En 2022, les achats de blé russe par l’Algérie ont presque quadruplé, atteignant 1,3 million de tonnes, contre 330 000 tonnes en 2021, selon les données du centre des exportations du ministère russe de l’Agriculture.

L’Union céréalière russe prévoyait une augmentation substantielle des exportations de blé russe vers l’Algérie en 2023. Elena Tiourina, directrice du département analytique de l’Union céréalière russe, avait déclaré en début d’année : « Au total, la Russie pourrait livrer jusqu’à 3,5 millions de tonnes de blé à l’Algérie en 2023, ce qui représenterait plus de 40 % des importations algériennes de blé de meunerie pour cette année. »

Sputnik a également noté que les importations de produits agricoles algériens ont également augmenté en Russie. Les agriculteurs algériens cherchent à investir sur le marché russe de la tomate, une tendance marquée par la visite du Président Abdelmadjid Tebboune à Moscou en juin dernier, accompagné de dirigeants du groupe algérien Souakri.

Partager

Regardez aussi

secheresse

L’Algérie déploie des moyens colossaux pour contrer le stress hydrique

Lors du 10e Forum mondial de l’eau, tenu à Bali, le ministre algérien des Ressources …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *