AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie

BRICS : Vers la création d’une bourse des céréales ?

Dans un contexte de mutations géopolitiques rapides, la Russie, en tant que membre influent des BRICS, se positionne comme un acteur majeur dans la redéfinition des dynamiques internationales. Allant au-delà du simple cadre économique, la Russie ambitionne de bouleverser les équilibres mondiaux dans les secteurs économique, agricole, et pétrolier. Ses récents efforts de dédollarisation, notamment par le dialogue avec l’Arabie Saoudite, un nouveau membre potentiel des BRICS, signalent une stratégie visant à réduire la dépendance au dollar américain dans les échanges commerciaux.

Face aux sanctions internationales et aux fluctuations du marché pétrolier, la Russie déploie des efforts considérables pour diversifier ses alliances économiques. La proposition de l’utilisation des monnaies nationales dans les échanges commerciaux avec l’Arabie Saoudite est une étape significative dans cette démarche. Cette stratégie vise à renforcer la résilience économique russe et à affirmer son indépendance face aux pressions financières extérieures.

L’Agriculture, nouveau levier d’influence

La Russie a également étendu son influence dans le secteur agricole, exportant cette année 62,5 millions de tonnes de céréales, marquant une augmentation substantielle par rapport à l’année précédente. Dans un geste de solidarité envers les pays africains touchés par l’insécurité alimentaire, la Russie a fourni gratuitement du blé à six nations nécessiteuses. S’appuyant sur ces avancées, la Russie propose la création d’une bourse des céréales BRICS, avec pour objectif d’établir une infrastructure commerciale et de compensation unifiée pour les échanges de céréales entre les membres du groupe.

Cette initiative vise à contrer la prédominance actuelle des infrastructures du marché mondial des céréales, largement influencées par les États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale. Les prix mondiaux des céréales, cruciaux pour la sécurité alimentaire et l’économie des pays BRICS, sont souvent soumis à des influences extérieures, avec une forte dépendance envers le dollar américain. La création d’une bourse des céréales BRICS pourrait ainsi rééquilibrer le pouvoir dans ce secteur vital.

L’initiative de la Russie pour créer une bourse des céréales BRICS, combinée à ses efforts de dédollarisation, illustre une stratégie complexe visant à renforcer son influence économique et géopolitique. En intervenant dans des secteurs aussi variés que l’agriculture, l’énergie, et les finances, la Russie cherche à s’imposer sur tous les fronts, contribuant à façonner un nouvel ordre mondial où les BRICS joueraient un rôle central. Ces développements pourraient non seulement transformer le marché mondial des céréales, mais aussi modifier de manière significative les équilibres géopolitiques et économiques à l’échelle mondiale.

Lire aussi : La Russie livre des céréales gratuitement en Afrique

La Russie, en tant que membre des BRICS, émerge comme un acteur clé dans la redéfinition du paysage économique mondial, avec des initiatives audacieuses qui pourraient bien secouer les fondements des dynamiques géopolitiques actuelles.

Partager

Regardez aussi

drone agriculture

Un Concours AgrI Challenge organisé par l’ENSA

L’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie (ENSA) et l’Ecole Nationale Supérieure d’Intelligence Artificielle (ENSIA) s’associent pour organiser …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *