AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 26 novembre 2022
semences

Campagne labours-semailles : un succès qui dépend de l’accompagnement des agriculteurs

La nécessité d’accompagner les agriculteurs mise en avant, lors d’une rencontre régionale de sensibilisation sur la campagne labours-semailles

Une réunion régionale de sensibilisation sur la campagne de culture et de semis de la saison actuelle dans les Wilayas du sud algérien, a montré l’importance de soutenir les agriculteurs et de répondre à leurs inquiétudes. C’était le samedi 24 septembre 2022.

En effet, cette rencontre, qui précède la campagne de culture et de semis, et au cours de laquelle les participants ont souligné l’intérêt de cette démarche pour contribuer au développement des cultures phares dans la région, est une initiative de l’UNPA (Union nationale des paysans algériens).

Ainsi, pour réduire le fardeau sur la production agricole, et travailler à la fourniture des intrants agricoles aux agriculteurs, en revoyant la hausse de leurs prix, participants, agriculteurs, promoteurs et experts des wilayas de Tindouf, Adrar, Bordj Badji Mokhtar, In-Guezzam, Tamanrasset, In-Salah, Béni-Abbes et Béchar ont, à l’issue de cette réunion, montré l’intérêt d’alléger les obligations et les obstacles bureaucratiques, d’accélérer l’électrification des périphéries agricoles.

En outre, les participants attendent également une participation des établissements bancaires publics au financement des investissements agricoles dans diverses niches, au renforcement de la protection incendie et à la création d’unités de transformation agro-alimentaire.

Cependant, les agriculteurs et les promoteurs ont applaudi la décision de financement des agriculteurs de tous les secteurs, de création d’une banque typique pour l’agriculture à petite échelle, le classement des actifs animaux de la wilaya de Bordj Badji Mokhtar comme propriété de l’État, et l’accès des éleveurs locaux aux soutiens prévus pour cette activité.

Par ailleurs, Abdellatif Dilmi, secrétaire général de l’UNPA, s’est réjouit de la volonté des responsables du pays de profiter de la réunion pour soutenir la production agricole du pays, en particulier la commercialisation des produits agricoles à des prix attractifs.

D’autre part, il faut que les agriculteurs relèvent les défis de l’augmentation de la production agricole, de la réduction du coût d’importation des produits agricoles et de la promotion des exportations variées hors hydrocarbures, selon les intervenants.

Quant aux participants, ils ont apprécié ce type de rendez-vous et ont pu avoir une vue d’ensemble du secteur agricole au Sud.

Regardez aussi

horticulture

L’Ouganda et l’Algérie veulent consolider leur coopération agricole

Une rencontre au siège du ministère de l’Agriculture conduit l’Algérie et l’Ouganda à réfléchir sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.