×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 25 septembre 2022

Fruits & Légumes : L’Algérie importe en baisse depuis l’Espagne

L’Algérie importe de moins en moins de fruits et légumes depuis l’Espagne.

Ces chiffres, correspondant à 2021, représentent une baisse de 16% par rapport à l’année précédente. Dans les fruits, le kiwi, l’avocat et l’ananas se distinguent, tandis que presque tous les légumes étaient des pommes de terre nous indique Hortoinfo.

Selon la Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX), dans le domaine des fruits et légumes, les importations depuis l’Espagne sont minimes, avec 2,5 millions de kilos pour une valeur de 1,7 million d’euros en 2021, en baisse ces dernières années, alors qu’au début de la décennie précédente elle dépassait 85 millions de kilos et 55 millions d’euros.

Les exportations espagnoles de fruits et légumes frais vers l’Algérie en 2021 ont été inférieures de 16 % à celles de 2020, avec une baisse en valeur de -33 %, selon les données du Département des douanes et des impôts spéciaux traitées par le FEPEX.

L’année dernière, 1 438 tonnes de fruits ont été exportées, mettant en évidence le kiwi, avec 652 tonnes, l’avocat, avec 402 tonnes et l’ananas avec 218 tonnes. Les expéditions de légumes se sont élevées à 1 139 tonnes, dont 1 118 tonnes correspondaient à des pommes de terre.

Ces dernières années, les exportations vers l’Algérie se sont faites en très petits volumes : 3 544 tonnes en 2017, 4 342 tonnes en 2018, 5 325 tonnes en 2019, 3 063 tonnes en 2020 et 2 577 tonnes en 2021. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Au début de la décennie précédente, l’Algérie était l’une des premières destinations hors UE pour les fruits et légumes espagnols. En 2014, c’était la troisième destination hors UE, avec 82 544 tonnes et 56,3 millions d’euros.

Cependant, les difficultés logistiques inhérentes aux marchés hors UE et, surtout, l’imposition de tarifs et de restrictions ont fait de l’Algérie un marché anecdotique pour les exportations espagnoles, selon la FEPEX, avec 0,01% du total exporté en 2021, qui s’élevait à 13,4 millions de tonnes.

Au sein du secteur représenté au FEPEX, celui qui est le plus touché par la décision de l’Algérie d’interdire les transactions commerciales avec l’Espagne est celui des plants de pépinière et surtout celui des plantes fruitières. L’Algérie est l’un des principaux marchés hors UE dans le secteur des plantes fruitières. Les exportations espagnoles de fleurs et de plantes vers l’Algérie en 2021 se sont élevées à 3,7 millions d’euros, dont 3,3 millions correspondaient à des plantes vivantes et majoritairement des plantes fruitières.

Quant aux importations espagnoles de fruits et légumes d’Algérie, elles s’élevaient en 2021 à 5 358 tonnes, dont 5 290 tonnes de fruits et surtout de dattes. En valeur, ils s’élevaient à 6,52 millions d’euros, dont 6,5 millions d’euros de fruits et surtout de dattes.

Regardez aussi

Engraissements bovins

En Tunisie la contrebande de bovins vers l’Algérie augmente

L’existence d’une opération de contrebande de bovins vers les frontières algériennes confirmée. Il y a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.