×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
mardi 27 septembre 2022
Elevage bovin laitier Holstein - ph : DR
Elevage bovin laitier Holstein - ph : DR

Pour le ministre, l’élevage laitier est une priorité majeure

Le développement de la filière lait est une priorité majeure pour le secteur agricole.

Le développement de la filière lait constitue « une priorité majeure » pour le secteur, a affirmé mardi le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Mohamed Abdelhafid Henni en visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

« Le développement de la filière lait constitue une priorité majeure pour le secteur, en vue de satisfaire les besoins quotidiens des citoyens », a indiqué le ministre lors de sa visite de travail dans cette wilaya.

M. Henni a indiqué également que « la perturbation de la commercialisation de ce produit alimentaire de base sera jugulée par l’accompagnement des promoteurs désirant monter des laiteries dans les différentes régions du pays », ce qui permettra, a-t-il dit, de « réduire la facture d’importation et d’atteindre l’autosuffisance en la matière ».

Aussi, le ministre a-t-il mis l’accent sur la conjugaison des efforts pour lutter contre toutes les formes de spéculation, protéger l’activité d’élevage de bétail et soutenir les éleveurs à travers la maîtrise du prix de l’orge et du son, subventionnés par l’Etat.

M. Henni a fait part, à ce titre, d’instructions données aux directeurs des services agricoles des différentes wilayas du pays, concernant le recensement global des matériels agricoles locaux pour arrêter les opérations d’importation en fonction des besoins des agriculteurs, lutter contre le gaspillage et barrer la route aux « pseudos » agriculteurs.

Le ministre s’est rendu dans la commune de Tadjemout (40 km nord de Laghouat) où il s’est enquis du fonctionnement de la ferme pilote « Tahar Nemmir » qui vient de procéder au lancement de l’aquaculture intégrée à l’agriculture.

Cette ferme est dotée de trois bassins dédiés à l’élevage du Tilapia rouge et du Tilapia du Nil, avec une production prévisionnelle, dans une première phase, avoisinant les 30 tonnes de poissons (10 tonnes par bassin), selon les informations fournies à la délégation.

Sur site, le ministre a indiqué que ce projet, qui fait partie des importantes activités complémentaires aux avantages multiples, devra générer des revenus supplémentaires aux agriculteurs et renforcer les rendements agricoles, en exploitant les eaux des bassins aquacoles, riches en matières organiques, à des fins d’irrigation.

Dans la commune d’Ain-Madhi (70 km de Laghouat), M. Henni a visité un projet de culture de plantes fourragères, couvrant une superficie de 90 ha et visant le développement du couvert végétal pastoral au profit de 70 éleveurs de la région.

Pour le ministre, le projet vient à point nommé consolider le barrage vert, contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population rurale.

Il constitue également une ressource fourragère pour le cheptel et un appui au développement de la richesse animale, en plus de préserver le couvert végétal et de lutter contre la désertification, a-t-il ajouté.

La délégation ministérielle a inspecté également une exploitation agricole spécialisée dans l’arboriculture fruitière, où elle a pris connaissance de l’appui accordé à cette entité agricole pour étendre ses activités, avant de visiter une laiterie dans la zone industrielle de « Bouchaker » à Laghouat.

Fruit d’un investissement privé, cette entité économique, employant huit personnes à titre permanent, assure une production de 5.000 litres/heure de lait de vache.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a inspecté, au terme de sa visite dans la wilaya, une exploitation agricole d’élevage de bovins et de production de lait et dérivés, avant de visiter une exposition dédiée à l’élevage (caprin, camelin, équin et apicole) et de s’enquérir des modalités de fonctionnement d’une unité avicole.

APS

Regardez aussi

Engraissements bovins

En Tunisie la contrebande de bovins vers l’Algérie augmente

L’existence d’une opération de contrebande de bovins vers les frontières algériennes confirmée. Il y a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.