×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 25 septembre 2022
agriculteur

Rapport sur l’indice d’agrobiodiversité 2021 : Évaluation des systèmes alimentaires méditerranéens

Soutenir les bénéfices de l’agrobiodiversité dans les pays méditerranéens.

Alors que la culture alimentaire méditerranéenne s’érode rapidement, il en va de même pour la diversité génétique végétale et animale qui sous-tend sa salubrité. La diminution des niveaux d’agrobiodiversité rend les agriculteurs plus vulnérables aux risques climatiques, car une moindre diversité des systèmes agricoles se traduit par des options réduites pour faire face au changement.

La Méditerranée est l’un des huit « centres d’origine » du monde, identifiés par le botaniste et généticien russe Nikolai Vavilov au début du XXe siècle : des zones géographiques d’où proviennent les cultures d’aujourd’hui et où, par conséquent, la diversité génétique de ces cultures est exceptionnellement élevé. En particulier, les blés, les orges, les plantes fourragères, les légumes, les fruits, les épices et les plantes oléagineuses présentent une très grande diversité en Méditerranée.

Ces plantes ont développé des traits de résilience qui leur permettent de faire face aux étés chauds et secs de la région méditerranéenne. Des centaines de variétés sélectionnées par des générations d’agriculteurs, en particulier des petites et moyennes entreprises agricoles, représentent les ingrédients pour préparer les recettes qui rendent le régime méditerranéen sain, savoureux et culturellement riche.

La perte de cette diversité compromet la survie même du régime méditerranéen et une opportunité de construire un système alimentaire durable dans la région.

Remettre le régime méditerranéen sur la table est la meilleure solution pour contrer les effets du changement climatique, de la malnutrition et des pertes de biodiversité qui mettent en péril l’alimentation et la sécurité de la région méditerranéenne.

Une première étape consiste à comprendre l’état actuel de l’agrobiodiversité dans la région et dans quelle mesure les pays contribuent à son utilisation durable et à sa conservation par le biais de leurs politiques et actions.

Le rapport Agrobiodiversity Index 2021: Assessing Mediterranean Food Systems analyse l’état de l’agrobiodiversité dans un ensemble de pays méditerranéens, en examinant l’agrobiodiversité dans la consommation alimentaire, la production et la conservation des ressources génétiques. Il met en lumière les actions et les politiques que les pays mettent déjà en place pour utiliser et préserver leur agrobiodiversité. Il fournit également des recommandations concrètes sur les pratiques et les politiques que les pays pourraient renforcer ou mettre en place pour intégrer l’agrobiodiversité dans leurs systèmes alimentaires.

Le rapport se concentre sur dix pays cibles : Algérie, Égypte, France, Italie, Liban, Libye, Maroc, Espagne, Syrie et Tunisie. Ces pays ont été sélectionnés pour inclure tous les pays comptant au moins 1 % de la population de la région méditerranéenne et où la langue officielle pouvait être comprise par l’équipe de l’indice de l’agrobiodiversité (pour permettre l’analyse des niveaux d’engagement dans les documents politiques), à savoir : l’anglais, le français, l’espagnol , italien ou arabe. Le rapport contribue à renforcer les preuves sur les avantages de l’agrobiodiversité dans les pays méditerranéens pour des personnes en bonne santé et une planète en bonne santé.

Le rapport a également alimenté le deuxième Congrès international sur l’agrobiodiversité, qui s’est tenu en 2021, pour informer et guider les discussions lors de l’événement. Les messages clés du rapport seront utilisés pour stimuler les discussions au niveau des pays sur les actions politiques nécessaires pour mieux intégrer l’agrobiodiversité dans le système alimentaire et accroître l’adhésion au régime méditerranéen.

Le rapport complet ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.