×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 25 septembre 2022
Viande
Viande - photo : DR

Réaction urgente contre la hausse des prix de la viande rouge

Des mesures adéquates prises, après une flambée des prix sans précédent de la viande rouge en Algérie

Afin de prendre des dispositions appropriées pour faire baisser les prix de la viande rouge, le Directeur général d’Alviar a convoqué une réunion d’urgence au ministère de l’Agriculture, en réponse à la montée des prix de la viande rouge. Vous trouverez plus de détails dans ce numéro.

Effectivement, selon le quotidien Echorouk, ces dernières semaines, les prix de la viande rouge en Algérie ont connu une augmentation jamais observée auparavant. Ce qui a poussé Lamine Derradji, directeur général d’Alviar, à tenir une réunion ad hoc au niveau du ministère de l’agriculture, afin d’évoquer les actions à mener pour faire baisser les prix.

Cependant, plusieurs facteurs justifient cette flambée des prix de la viande rouge ces dernières semaines, tels que la forte demande observée pendant l’Aïd El-Adha, la tenue des mariages, ou encore le retour des pèlerins. De ce fait, pour faire baisser les prix de ce produit alimentaire, des dispositions conjointes seront mises en place, a annoncé Derradji.

Par conséquent, dans un premier temps, Lamine Derradji annonce une augmentation du nombre d’animaux venant du sud. Ils seront vendus à un prix abordable de moins de 1 300 dinars le kilo dans le nord. Les 300 premières vaches devraient arriver très prochainement. Ainsi, peu à peu, il y aura assez de bétail en provenance du Niger et du Marché.

Algérie : les prix normaux de la viande rouge bientôt de retour sur le marché

Par ailleurs, deux navires de plus de 1 000 têtes sont attendus dans les jours à venir, afin d’amorcer la reprise de l’importation de veaux de boucherie et d’engraissement. De ce fait, le DG d’Alviar pense qu’une augmentation de la quantité de viande sur le marché fera baisser les prix et la rendra plus accessible à tous les consommateurs.

D’autre part, Derradji a justifié la hausse des prix du mouton par la forte augmentation de la consommation en été, en promettant que les prix normaux reviendront après la maturation de plusieurs moutons prévus pour l’abattage. Aussi, il ne faut pas oublier que le kilo du mouton était à plus de 2 000 dinars. Par conséquent, la majorité de la population ne pouvait pas avoir accès à cette viande à cause de son prix peu abordable, ce qui a incité l’intervention urgente de l’Algérienne des viandes rouges.

Regardez aussi

Engraissements bovins

En Tunisie la contrebande de bovins vers l’Algérie augmente

L’existence d’une opération de contrebande de bovins vers les frontières algériennes confirmée. Il y a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.