AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Ph : DR

Des visas pour les travailleurs saisonniers étrangers plus faciles à obtenir en France ?

La France est actuellement en proie à une crise agricole majeure, caractérisée par la montée de la colère parmi les agriculteurs au cours des derniers mois. Face à cette situation critique, le Premier ministre français, Gabriel Attal, a récemment annoncé une série de mesures visant à apaiser les tensions et à soutenir le secteur agricole.

Le point culminant de cette crise a été atteint récemment, incitant le gouvernement à agir de manière décisive pour trouver une solution viable. Lors d’une conférence de presse tenue le mercredi 21 février dernier, Gabriel Attal a présenté ces nouvelles initiatives dans l’espoir de restaurer la confiance des agriculteurs et de rétablir l’équilibre dans le secteur.

L’une des principales mesures annoncées par le Premier ministre concerne la délivrance de visas pour les travailleurs saisonniers étrangers. Le secteur agricole en France repose fortement sur l’emploi saisonnier, représentant à lui seul un quart de l’ensemble de l’emploi saisonnier dans le pays. Chaque année, les agriculteurs français ont besoin de milliers de travailleurs pour effectuer des tâches telles que la cueillette et la récolte, en fonction des saisons.

Gabriel Attal a souligné l’importance de reconnaître l’agriculture comme un secteur en tension, et a annoncé que le décret en ce sens serait publié pendant le salon de l’agriculture. Cette reconnaissance devrait faciliter l’embauche de travailleurs saisonniers étrangers, en simplifiant le processus d’attribution des visas pour ces travailleurs essentiels dans les fermes françaises.

Une autre mesure phare annoncée par le Premier ministre concerne l’exonération des charges patronales sur la quasi-totalité des emplois saisonniers. Cette décision vise à alléger le fardeau financier des agriculteurs et à encourager l’embauche de main-d’œuvre supplémentaire pendant les périodes cruciales de l’année.

Cependant, malgré ces annonces, les réactions des agriculteurs français sont mitigées. Bien que les mesures soient saluées comme des avancées positives, de nombreux paysans estiment qu’elles ne vont pas assez loin pour résoudre les problèmes profonds du secteur. Certains expriment leur déception quant à l’ampleur des aides sociales, estimant qu’elles ne répondent pas pleinement à leurs besoins.

La reconnaissance du secteur agricole comme un métier en tension est certes un pas dans la bonne direction, mais les agriculteurs appellent le gouvernement à aller plus loin pour garantir la durabilité à long terme de leur profession. La question de la répartition équitable des aides et des subventions reste au cœur des préoccupations, et de nombreux agriculteurs exigent des réformes plus substantielles pour garantir leur survie économique.

Bien que le gouvernement français ait pris des mesures concrètes pour atténuer la crise agricole actuelle, le chemin vers une résolution complète et satisfaisante semble encore long. Les agriculteurs continuent de faire pression pour des réformes plus substantielles et une reconnaissance accrue de leurs défis spécifiques, dans l’espoir de restaurer la santé et la durabilité du secteur agricole français.

Partager

Regardez aussi

Pommes de terre

Lancement de la campagne de récolte de la pomme de terre à Mostaganem

La campagne de cueillette de la pomme de terre pour l’année agricole 2023-2024 a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *