×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Abdelmajid-Tebboune
Abdelmajid Tebboune - Photo : DR

Abdelmadjid Tebboune motive les investisseurs turcs à entreprendre en Algérie

Dans le cadre d’un partenariat économique gagnant-gagnant, le président algérien demande aux investisseurs turcs d’augmenter leurs investissements en Algérie

Abdelmadjid Tebboune, le président de la République d’Algérie, a invité des hommes d’affaires turcs, appelant à des investissements dans différents secteurs en Algérie. C’était le mardi 17 mai 2022 à Istanbul, et dans le cadre d’un partenariat économique gagnant-gagnant nous apprend l’APS.

Dans un discours prononcé pendant le déroulement du Forum économique Algérie-Turquie, qui s’est tenu à l’occasion d’une visite officielle en Turquie, à l’invitation du Président turc Recep Tayyip Erdogan, le président Tebboune a déclaré que les investisseurs turcs peuvaient augmenter leurs investissements. Une déclaration motivée par les grandes capacités financières, naturelles et humaines dont dispose l’Algérie.

Abdelmadjid Tebboune a mis en avant sa complicité avec le président turc, pour accompagner les investisseurs en Algérie et en Turquie, dans de multiples domaines d’activité tels que le textile, la sidérurgie et l’agriculture, et dans le cadre d’investissements gagnant-gagnant.

Il a en outre déclaré que les 16 accords de coopération actés le lundi entre les deux pays ont jeté des bases solides pour une collaboration mutuelle. Par ailleurs, le président algérien a exhorté les hommes d’affaires turcs et algériens à aller plus loin dans leurs relations économiques et financières, en se félicitant déjà de l’état des relations diplomatiques et politiques entre l’Algérie et la Turquie.

A cet égard, le président de la République a annoncé que la loi sur les investissements serait prochainement adoptée en Conseil des ministres, ajoutant que ce document juridique servirait aux investisseurs, leur ouvrirait des perspectives et assurerait leur protection.

Le chef de l’Etat a souligné que la nouvelle Algérie est fondée sur le vœu d’un commerce honnête et d’une concurrence loyale.

Concernant la situation financière de l’Algérien, M. Abdelmadjid Tebboune a souligné la solidité de l’économie, qui a atteint un excédent commercial de 1,5 milliard de dollars en 2021, et a introduit la production nationale et de nouvelles politiques économiques.

Il a également évoqué le progrès des réserves de change pour répondre aux besoins du pays.

Le président Tebboune a spécifiquement cité l’agriculture du sud comme un secteur d’investissement prometteur, affirmant que les régions d’Adrar et d’In Salah disposent à elles seules de plus de 3 millions d’hectares de terres agricoles et de plus de 15 milliards de m3 de ressources en eau facilement disponibles.

Pour répondre aux préoccupations des investisseurs, une commission mixte vient d’être mise en place, et sera présidée par les ministres des affaires étrangères des deux pays. Le président algérien précise que le comité se réunira régulièrement.

C’est dans une atmosphère particulière que le forum économique de l’Algérie et de la Turquie se tient. En effet, l’Algérie s’apprête à fêter les 60 ans de son indépendance et la restauration de sa souveraineté nationale, en dépit d’une colonisation injuste, en notant aussi le 60e anniversaire de la fondation des relations diplomatiques conjointes algéro-turc, a souligné le président de la République.

Par ailleurs, le vice-président turc Fuat Oktay a émis le souhait de voir tous les participants au forum augmenter le montant des investissements bilatéraux et rassure que les autorités des deux pays mettront tout en œuvre pour fournir tout l’équipement nécessaire pour l’augmentation des montants d’investissements sur une base gagnant-gagnant.

Aussi, dans le cadre d’un partenariat stratégique en cours entre les deux pays, et en indiquant clairement que la relation entre l’Algérie et la Turquie entre dans une nouvelle étape, grâce aux efforts des deux pays pour renforcer la coopération dans tous les domaines. M. Abdelmadjid Tebboune s’est réjoui de l’environnement de coopération positif et des résultats satisfaisants dans les relations de commerce mutuelles.

Le commerce bilatéral a augmenté de 35 %, alors qu’il totalisait 4,2 milliards de dollars en 2021.

Les efforts et la mise en œuvre de l’accord signé entre les deux pays sont nécessaires, a réitéré le vice-président turc, même si les nouveaux objectifs commerciaux sont faciles à atteindre.

C’est en répondant à l’invitation de son homologue turc, pour une visite officielle de trois jours en Turquie, que le président algérien est arrivé à Ankara, dimanche.

Regardez aussi

Mohamed Abdelhafid Henni

Des hommes d’affaires du Qatar veulent investir en Algérie

L’agriculture algérienne intéresse des hommes d’affaires du Qatar. Le ministre de l’Agriculture et du Développement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.