AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Olive Dahbia
Olive Dahbia - photo : Olive Dahbia

L’Algérie se dote d’un laboratoire de pointe pour l’analyse de l’huile d’olive

Dans l’objectif d’aller vers l’amélioration de la qualité de l’huile d’olive algérienne et l’expansion de son exportation, l’Algérie a récemment inauguré un laboratoire d’analyse oléicole. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée le mercredi 13 décembre à la station de l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAFV) à Takrietz, dans la wilaya de Béjaïa.

Ce laboratoire, réalisé dans le cadre du programme Pasa de soutien à l’agriculture en Algérie, est une initiative financée par l’Union européenne. L’ambassadeur de l’UE en Algérie, Thomas Eckert, a eu l’honneur de couper le ruban, en présence de hauts représentants du ministère de l’Agriculture et d’Olivier Rives, qui a dirigé la première phase du programme Pasa. L’objectif fondamental de ce programme est d’accompagner les oléiculteurs algériens dans l’amélioration de la qualité de l’huile d’olive produite.

Selon un communiqué de la délégation de l’Union européenne, la mise en service de ce « laboratoire complet spécialisé en oléiculture » représente une étape majeure dans le développement de la filière oléicole algérienne. Grâce au soutien financier de l’UE et à la mise en œuvre par Expertise France, avec la coordination de l’Institut national de la recherche agronomique d’Algérie (Inra), le laboratoire bénéficiera également d’une accréditation de l’Organisme national d’accréditation (Algerac) et de l’agrément du Conseil oléicole international (COI).

Ce laboratoire ultramoderne, situé à Takrietz, se distingue par son aménagement intérieur et extérieur conforme aux normes internationales. Il est équipé de technologies de pointe, et le personnel a été formé aux meilleures pratiques de gestion de la qualité. En outre, le laboratoire sera intégré dans le réseau international d’intercomparaisons du COI.

Selon la même source, le laboratoire de Takrietz jouera un rôle clé dans le renforcement de la chaîne de valeur de la filière « huile d’olive algérienne, vierge et vierge extra ». Il contribuera également à la reconnaissance des huiles d’olive algériennes de qualité sur le marché domestique et les marchés internationaux.

Cette avancée prometteuse témoigne de l’engagement de l’Algérie à élever les normes de son secteur oléicole, offrant ainsi de nouvelles opportunités aux producteurs locaux sur la scène mondiale. Avec ce laboratoire, l’Algérie se positionne favorablement pour répondre aux exigences strictes des marchés européens et renforcer sa réputation en tant que producteur d’huile d’olive de qualité.

Partager

Regardez aussi

La Ferme Bourai recrute un ingénieur agronome à Bejaia

Rejoignez l’équipe de la Ferme Bourai ! La Ferme Bourai est à la recherche d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *