AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Blé dur
Blé dur - Ph : DR

L’Algérie prévoit d’importer 7,2 Millions de tonnes de blé tendre

Dans le cadre de la campagne agricole 2023/2024, l’Algérie se prépare à augmenter ses importations de blé tendre, avec des prévisions atteignant 7,2 millions de tonnes. Cette estimation représente une hausse significative de 11% par rapport à la campagne précédente, où le pays avait importé environ 6,5 millions de tonnes de cette céréale cruciale.

Les données récemment publiées par FranceAgriMer, l’établissement français des produits de l’agriculture et de la mer, dans sa dernière note de conjoncture mondiale sur les marchés des grandes cultures, révèlent ces projections. Selon le quotidien El Watan, cette augmentation substantielle positionne l’Algérie en tant que cinquième importateur mondial de blé tendre, après des acteurs majeurs tels que l’Égypte, la Chine, l’Indonésie et la Turquie.

L’Algérie se distingue également comme le troisième client le plus important de l’Union européenne (UE) pour le blé tendre, devançant d’autres nations telles que le Maroc et le Nigeria. Les chiffres avancés par FranceAgriMer suggèrent que les achats de blé tendre par l’Algérie pour la saison 2023/2024 pourraient atteindre près de 1,5 million de tonnes, comparativement à 2,38 millions de tonnes au cours de la campagne précédente.

Concernant les importations de blé dur, l’Algérie se place en deuxième position mondiale, avec un volume d’achat de 1,28 million de tonnes en 2022/2023. Les prévisions du Conseil international des céréales (CIC) indiquent une augmentation de 8%, avec des projections de 1,5 million de tonnes pour la campagne en cours.

Lire aussi : L’Égypte profite de la baisse des prix du blé sur le marché mondial pour réduire ses dépenses d’importation

En combinant les importations de blé tendre et de blé dur, l’Algérie a importé un total de 7,88 millions de tonnes au cours de la dernière saison. Les prévisions pour la campagne actuelle sont encore plus ambitieuses, avec des achats estimés à environ 8,7 millions de tonnes. Ces chiffres reflètent l’importance cruciale du blé dans le pays, tant en termes de sécurité alimentaire que de stabilité économique.

L’Algérie, qui dépend fortement des importations pour répondre à ses besoins en céréales, surveille de près ces tendances sur les marchés mondiaux, avec des implications importantes pour sa population et son économie. Les défis liés à la sécurité alimentaire et à la stabilité économique continuent de pousser le pays à anticiper et à adapter ses politiques agricoles pour garantir un approvisionnement adéquat de blé et d’autres céréales essentielles.

Partager

Regardez aussi

cereales ble dur

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans le nord

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans les Wilayas du Nord. La campagne moisson-battage 2023/2024 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *