AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 26 novembre 2022
cereales ble dur
cereales ble dur - ph : DR

Céréaliculture : le recensement satellitaire des superficies irriguées débutera en décembre prochain

Pour obtenir des données plus précises, l’Algérie lancera un recensement des périmètres utilisés dans la céréaliculture à l’aide d’images satellites, en décembre prochain.

Le recensement des superficies irriguées affectées à la culture des céréales à l’aide d’imagerie satellitaire débutera en décembre 2022, selon une annonce du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, faite le jeudi 20 octobre 2022 à Alger.

En effet, M. Henni a déclaré que les travaux, qui permettront d’améliorer la précision des données sur les superficies dédiées à la culture des céréales, seront menés avec les derniers moyens technologiques. C’était pendant une réunion au QG de son département chargé de préparer le terrain pour la campagne de labours et de semis 2022-2023.

En outre, le ministère vise à augmenter la superficie des cultures céréalières à au moins 3 millions d’hectares durant la nouvelle saison.

En plus des satellites, souligne  M. Henni, 100 drones seront déployés pour identifier les zones irriguées affectées à la culture dans des Wilayas spécifiques.

Aussi, le ministre précise qu’afin de garantir la sécurité alimentaire dans le pays, la filière travaille à augmenter la productivité dans ce domaine à 45 quintaux/ha.

Par ailleurs,  les directeurs locaux des services agricoles (DSA), les directeurs des coopératives agricoles des céréales et des légumineuses (CCLS), le président de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Abdellatif Dilmi, et le président de la Chambre nationale d’agriculture (CNA), Mohamed Yazid Hambali, ont participé à cette rencontre dédiée à la préparation de la campagne de labours et semis et des dispositions pour garantir sa réussite.

D’autre part, l’Administration Centrale et les 58 DSA ont signé des accords de mise en œuvre, relatifs à l’atteinte des objectifs de la campagne de labours et semis pour la saison 2022-2023, lors de cette réunion.

De ce fait, M. Henni a émis des directives concernant le soutien aux agriculteurs et la suppression de tous les obstacles bureaucratiques qui empêchaient l’augmentation des rendements.

En outre, d’autres directives ont également marqué cette rencontre : promouvoir et aider les agriculteurs à obtenir des permis de forage de puits, faciliter l’octroi des crédits ‘’Rfig’’ et introduire en temps opportun des semences améliorées et des engrais dans la production.

Le ministre a aussi interpellé les dirigeants locaux sur leur responsabilité à préparer, suivre et évaluer la campagne de labours et de semis pour la saison 2022-2023, notamment les présidents des commissions de wilaya, à savoir les walis.

A cet égard, grâce à la mobilisation massive des acteurs directs et indirects dans la coordination du secteur, toutes les conditions pour lancer effectivement cette campagne sont réunies, estime M. Henni.

Par ailleurs, dans le cadre de la mise en œuvre des directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune et de ses recommandations en Conseil des ministres, M. Henni s’est réjouit des dispositions et des facilités établies par les autorités pour importer moins de céréales en augmentant leur production, telles que l’augmentation du prix de vente des céréales chez les agriculteurs, le permis d’importation des machines agricoles d’occasion, afin de renforcer le parc de machines du secteur et augmenter les profits, l’amélioration des subventions aux engrais passant de 20 % à 50 %, relativement à la flambée mondiale des prix sur les marchés, et l’augmentation des véhicules de transport de l’OAIC, qui ont permis l’amélioration des opérations de ramassage et du transport des céréales.

Aussi, le ministre a interpellé les producteurs céréaliers quant à leur obligation à fournir au CCAG la totalité de leur récolte, une obligation scellée par une disposition introduite dans la législation sur les fonds complémentaires (LFC 2022).

Regardez aussi

horticulture

L’Ouganda et l’Algérie veulent consolider leur coopération agricole

Une rencontre au siège du ministère de l’Agriculture conduit l’Algérie et l’Ouganda à réfléchir sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.