×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 25 septembre 2022
Colza
Colza - ph : DR

Cevital s’engage à acheter toute la production nationale de colza !

Le groupe Cevital s’est engagé à acheter la totalité de la production estimée à 100.000 quintaux.

Depuis quelques jours, un problème de dépôts de colza se pose, pendant que les agriculteurs ont commencé les récoltes. En effet, les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS) n’ont pas reçu instruction d’ouvrir les dépôts pour la récolte de colza, elles ne savent donc pas où déposer leurs produits.

La saison 2020/2021 a marqué les débuts de la culture du colza, avec 3 000 hectares de semis et plus de 13 000 quintaux comme récoltes. La surface de semis a été étendue à 13 000 hectares pour la saison 2021/2022.

Par ailleurs, alors que la culture du colza est considérée comme un programme approuvé par le Président de la République lui-même, visant à diminuer l’importation d’oléagineux en devises fortes pour leurs transformation en Algérie, les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS), qui ont vendu des semis aux paysans, au début de la saison, et ont loué une moissonneuse pour la récolte, n’ont pas encore reçu l’approbation de l’administration d’ouvrir les dépôts pour la collecte du colza. Ainsi, le président de l’Association professionnelle pour l’orientation et la protection des fellahs (APOPF), Nadir Ahcene Djaballah, y voit une contradiction manifeste. Une contradiction relatée par le quotidien algérien El Watan.

Pour le président de l’APOPF, il y a un risque pour la qualité des semences, si elles ne sont pas bien conservées. En plus, jusqu’à hier mardi 24 mai 2022, il n’y avait pas encore d’accord entre les CCLS et les transformateurs. Comment va donc se poursuivre la récolte de colza cette année, sachant bien que la surface de semis a presque quadruplée par rapport à l’an dernier ? Nadir Ahcene Djaballah prévient alors que, la saison prochaine, plusieurs agriculteurs ne cultiveront pas le colza, à cause de ces perturbations administratives.

Cependant, Mohamed Abdelhafid Henni, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a rassuré qu’il y a des accords entre les autorités et les transformateurs privés. Aussi, il a voulu encourager les agriculteurs impliqués dans la culture du colza, en déclarant qu’ils auront des facilitations pour cette saison. C’était le dimanche 22 mai 2022, où le ministre a également manifesté l’engagement de son département de continuer à soutenir la culture du colza. Ainsi, une solution définitive à ce problème, dit-t-il en comptant sur une semence générale, sera trouvée très rapidement.

Cevital promet acheter tout le colza produit cette saison

Ce mercredi 25 mai 2022, le journal algérien Ennahar Online a rapporté que le groupe Cevital a promis d’acheter 100 000 quintaux de colza, qui représente la quantité totale produite cette saison, afin de venir en aide aux agriculteurs qui peinent à vendre leurs produits.

En outre, Ennahar Online a pointé du doigt une rencontre qui a réuni des fonctionnaires du ministère et trois groupes de l’industrie agricole. Selon le journal, cette rencontre, qui a commencé en début de semaine, se poursuit actuellement au siège du ministère de l’Agriculture.

Précisément, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et le directeur de l’Institut technique des grandes cultures (ITGC), Issad Rebrab, PDG du groupe privé Cevital, les dirigeants de Agri Food, filiale de Madar Holding, un responsable de « SIM », un groupe spécialisé dans les pâtes alimentaires, sont les participants de cette réunion.

En outre, c’est après que le groupe SIM ait refusé l’an dernier d’acheter du colza en raison d’une perte financière, que le groupe Cevital a décidé d’acheter toute la production de colza de cette saison, et Madar a résolu de l’acheter la saison prochaine, selon le même journal.

En effet, Ennahar Online rapporte que c’est avec 7 500 DA le quintal qu’Issad Rebrab, PDG de Cevital, envisage acheter les 100 000 quintaux, en soulignant que les agriculteurs bénéficieront d’une subvention gouvernementale de 1 500 DA, et le prix d’achat sera de 9 000 DA/quintal. Cevital, quant à lui, recevra 500 DA d’aide de l’Etat pour chaque quintal acheté pour la transformation.

En attendant le stockage du colza dans les unités de Cevital, les premières productions de colza seront entreposées chez les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS), et ce, dès mercredi 25 mai 2022, selon le média algérien.

Regardez aussi

Lait

Numidia augmente sa production laitière journalière à 350.000 litres

Pour couvrir les besoins des consommateurs pendant le Ramadan, Numidia multiplie sa production. Désormais dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.