AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Ph : Flikr

Filière oléicole : Un bilan positif et des perspectives prometteuses pour la coopération algéro-européenne

La clôture officielle du Programme d’appui au secteur de l’agriculture (PASA) en Algérie, axé sur la filière oléicole, a été célébrée hier à Alger, marquant ainsi la fin de trois années d’efforts conjoints entre le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), l’Union européenne (UE) et l’Institut national de la recherche agronomique d’Algérie (INRAA). Sous le nom de PASA-Pôle Soummam, le programme a jeté les bases d’une oléiculture algérienne durable et compétitive dans les wilayas de Béjaïa, Bouira et Tizi-Ouzou.

La cérémonie de clôture, qui a réuni des représentants du MADR, des experts, des formateurs, des conseillers, des bénéficiaires et les principaux acteurs du projet, a été l’occasion de présenter les résultats encourageants obtenus au cours de cette période. L’ambassadeur de France en Algérie, Stéphane Romatet, a exprimé sa satisfaction quant aux résultats positifs du programme et a laissé entendre une possible deuxième phase. « PASA-Pôle Soummam a donné des résultats positifs. Après ce programme, on fera en sorte que l’Algérie puisse continuer à bénéficier de l’expertise française pour développer davantage la filière oléicole », a déclaré le diplomate français.

Mohamed El Hadi Sakhri, représentant du MADR, a également souligné l’importance de la coopération franco-algérienne dans le secteur de l’oléiculture. Il a annoncé la poursuite du programme dans le but de moderniser et de renforcer la filière oléicole, tout en favorisant l’essor des produits algériens sur la scène internationale. « Nous sommes en train de travailler sur cette filière. Nous avons d’ailleurs élaboré un plan d’action que nous allons devoir démarrer dès cette campagne », a déclaré M. Sakhri en marge du séminaire.

Olivier Rives, coordonnateur du programme, a souligné les différentes initiatives et réalisations du PASA-Pôle Soummam. Grâce à une approche pluri-partenaire et une implication à tous les niveaux de la filière, le programme a réussi à créer un réseau de 60 conseillers dans la région de la Soummam. Ces conseillers ont contribué à diffuser les bonnes pratiques, favorisant ainsi une amélioration qualitative et quantitative de la filière.

Le projet a également joué un rôle majeur dans la transformation du paysage oléicole algérien en privilégiant la qualité de l’huile d’olive, avec un accent particulier sur la production d’huile vierge extra. L’inauguration prochaine du laboratoire de l’ITAFV à Takertiez (Sidi Aïch) constituera un autre jalon dans cette démarche, offrant une infrastructure moderne pour le contrôle qualité des huiles d’olive algériennes et facilitant ainsi leur exportation.

Au-delà des aspects techniques, le programme a également intégré des initiatives environnementales, mettant l’accent sur la valorisation des coproduits des huiles d’olive, tout en élaborant des stratégies de mise en marché des produits pour renforcer la pérennité de la filière.

La cérémonie de clôture a été conclue avec optimisme, laissant entrevoir des perspectives prometteuses pour la coopération algéro-européenne dans le secteur oléicole. Le maintien du contact entre les filières française et algérienne a été souligné, ouvrant la voie à de nouvelles opportunités et collaborations fructueuses pour les années à venir.

Partager

Regardez aussi

cereales ble dur

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans le nord

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans les Wilayas du Nord. La campagne moisson-battage 2023/2024 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *