AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Photo : DR

La campagne agricole algérienne 2022-2023 enregistre des performances exceptionnelles

Le secteur agricole algérien brille en 2022-2023 pour atteindre une sécurité alimentaire renforcée.

Le secteur agricole algérien a connu un essor remarquable au cours de la campagne 2022-2023, enregistrant des performances notables dans diverses filières. Ces réalisations témoignent de l’importance que l’État accorde à ce secteur vital en vue de stimuler l’économie nationale et de garantir la sécurité alimentaire du pays, comme le souligne la Déclaration de la politique générale du gouvernement 2023.

Selon le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, qui a présenté ce document devant l’Assemblée populaire nationale (APN), « le secteur agricole a connu un développement significatif. Les structures de production, leur organisation, le plan de développement à l’horizon 2025/2030 et 2035, avec une vision nouvelle, ont permis d’établir des indicateurs positifs à tous les niveaux, malgré les difficultés rencontrées au cours de la campagne agricole 2022-2023. »

Les cultures végétales enregistrent des performances records.

Dans ce contexte, la production céréalière a atteint 30 millions de quintaux, avec des rendements moyens de 50 à 60 quintaux par hectare dans les wilayas du Sud, atteignant même 85 quintaux par hectare à certains endroits. Même dans les wilayas du Nord, où 13 % des superficies céréalières ont été sécurisées grâce à l’irrigation d’appoint, ces résultats encourageants ont été obtenus, malgré une période de sécheresse.

En ce qui concerne les produits maraîchers, la production a enregistré une croissance de 3 % à 5 % pour les principaux produits, notamment l’oignon et la pomme de terre, assurant ainsi l’approvisionnement complet du marché en légumes et en fruits, à l’exception des fruits exotiques, réduisant ainsi la dépendance aux importations.

Selon la Déclaration, la production maraîchère en 2023 a atteint 156 millions de quintaux, dont 42 millions de quintaux de pommes de terre. Les espèces à noyaux et à pépins ainsi que les variétés rustiques ont également enregistré une croissance de plus de 7 %, atteignant 17,3 millions de quintaux. La production de dattes, dans la filière phoenicicole, a progressé de plus de 26 %, atteignant 13,6 millions de quintaux.

De nombreux projets en cours.

Les chiffres indiquent que la filière des viandes blanches a produit 5,4 millions de quintaux, tandis que celle des viandes rouges a atteint 4,8 millions de quintaux. En outre, 5,63 milliards d’œufs et 3,25 milliards de litres de lait cru ont été produits en 2023.

Ces réalisations sont le fruit des mesures prises par le gouvernement pour atteindre les objectifs de son programme. Le document met en avant l’augmentation de la superficie irriguée, passant de 1,47 million d’hectares en 2022 à 1,49 million d’hectares en 2023.

Par ailleurs, la superficie céréalière irriguée lors de la campagne agricole 2022-2023 s’élevait à 344 000 hectares, dont 217 000 hectares en irrigation intégrale, grâce à la généralisation de l’utilisation de systèmes économiseurs d’eau.

Parmi les mesures de développement du secteur, notons le renforcement du soutien de l’État aux agriculteurs, notamment à travers une augmentation des prix de référence des engrais bénéficiant du taux de soutien de l’État, qui est passé de 20 % à 50 % depuis le 9 octobre 2022. De plus, 864 000 hectares de terres agricoles non exploitées ont été récupérés, dont 300 000 hectares ont été transférés à l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS), tandis que le reste sera réhabilité via la plateforme numérique de l’Office National des Terres Agricoles (ONTA).

En outre, les programmes de régulation des filières agricoles ont inclus la construction de nouvelles infrastructures de stockage des céréales, portant la capacité totale de stockage à 9 millions de tonnes. Cela comprend la création de 350 centres de proximité pour le stockage, la relance du projet de construction de 16 silos métalliques et la réalisation de 30 nouveaux silos stratégiques, répartis dans 44 wilayas.

Il convient de noter que des complexes d’entreposage frigorifique et des plateformes logistiques de froid (AGROLOG/FRIGOMEDIT) sont actuellement en cours de construction, avec 30 infrastructures au total, d’une capacité totale de 383 000 mètres cubes. Jusqu’à présent, cinq entrepôts frigorifiques ont été réceptionnés, avec une capacité globale de 150 000 mètres cubes.

En ce qui concerne le secteur de la pêche et de l’aquaculture, la production halieutique devrait atteindre 120 000 tonnes d’ici la fin de l’année 2023, soit une croissance de 23 % par rapport à 2022. Les exportations de produits de la pêche et de l’aquaculture ont également augmenté, passant de 14,8 millions de dollars à 22,5 millions de dollars entre 2021 et 2022, et devraient atteindre 30,4 millions de dollars en 2023.

Partager

Regardez aussi

secheresse

L’Algérie déploie des moyens colossaux pour contrer le stress hydrique

Lors du 10e Forum mondial de l’eau, tenu à Bali, le ministre algérien des Ressources …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *