AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
cherfa ministre agriculture
Ph : jeunessedalgerie

Une réunion de haut niveau entre l’Italie et l’Algérie

Une réunion de haut niveau a eu lieu mardi à Alger, marquant un pas de plus dans les relations déjà étroites entre l’Italie et l’Algérie. Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, a accueilli Fabrizio Saggio, Conseiller diplomatique de la Première ministre italienne, responsable du « Plan Mattei pour l’Afrique ». Cette rencontre s’inscrit dans une série d’échanges visant à renforcer la coopération bilatérale, en particulier dans le secteur agricole.

La réunion, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur d’Italie en Algérie, a été l’occasion de revisiter les dynamiques des relations bilatérales. Un communiqué du ministère a révélé que les discussions ont porté sur divers projets d’investissement en Algérie, avec un accent particulier sur les cultures stratégiques qui jouent un rôle crucial dans le programme du gouvernement algérien pour la sécurité alimentaire.

Outre les investissements agricoles, les discussions ont également abordé des sujets aussi essentiels que la lutte contre la désertification et l’adaptation aux changements climatiques. Ce dialogue témoigne de l’engagement des deux nations à exploiter des domaines de coopération techniques et de formation, essentiels pour faire face aux défis environnementaux actuels et futurs.

Le « Plan Mattei pour l’Afrique », une initiative nommée d’après l’ancien dirigeant industriel italien Enrico Mattei, vise à promouvoir une série de partenariats stratégiques entre l’Italie et les pays africains. Le plan est particulièrement centré sur le développement durable et la coopération économique, avec une forte emphase sur l’autosuffisance énergétique et alimentaire des nations africaines.

Les résultats de cette rencontre pourraient ouvrir la voie à des projets concrets et bénéfiques pour les deux pays. Avec l’Italie prête à apporter son expertise et son soutien, et l’Algérie désireuse de diversifier et de renforcer ses capacités agricoles, les perspectives de cette coopération apparaissent prometteuses.

La collaboration italo-algérienne, enrichie par ces nouveaux dialogues, semble donc prête à entrer dans une phase dynamique, avec des objectifs à long terme susceptibles de transformer les défis en opportunités. Le suivi de ces engagements sera crucial pour mesurer l’impact réel des discussions de ce mardi sur le développement rural et la sécurité alimentaire en Algérie.

Partager

Regardez aussi

Financements bancaires : 86 projets agricoles soutenus dans le sud de l’Algérie depuis 2023

Le ministre des Finances, Laaziz Faïd, a révélé jeudi lors d’une journée d’étude à Alger …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *