AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 10 décembre 2022
Signature d'un partenariat algéro-mauritanien
Signature d'un partenariat Algérie-Mauritanie : Ph : APS

Signature d’un partenariat algéro-mauritanien

La CAPC crée un conseil d’affaires avec l’Union du patronat mauritanien.

La Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) a signé mardi à Alger un protocole d’accord avec l’Union nationale du patronat mauritanien (UNPM), portant création d’un Conseil d’affaires algéro-mauritanien.

Paraphé par le président de CAPC, Sami agli et celui de l’UNPM, Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed, ce Conseil d’affaires vient « consolider et renforcer la coopération entre deux économies en pleine dynamique de restructuration, de transformation et d’ouverture », a-t-on expliqué lors de la cérémonie de signature.

ce qui devrait renforcer les échanges notamment dans les domaines de la pêche, l’agriculture

La création de ce Conseil d’affaires devrait consolider également « la volonté des deux pays à construire un partenariat stratégique à travers la création en avril dernier d’un comité bilatéral frontalier algéro-mauritanien dont l’objectif est de renforcer l’investissement et les échanges commerciaux au niveau des zones frontalières communes ».

M.Agli a précisé à cette occasion que la CAPC et l’UNPM s’engagent notamment dans le cadre de ce protocole d’accord, à organiser des manifestations économiques et commerciales et des rencontres B to B afin de faciliter l’accès à l’information, orienter les opérations économiques des deux pays et leur permettre d’identifier les opportunités de coopération et renforcer les échanges commerciaux.

De son coté, M. Ould Cheikh a relevé l’importance de ce Conseil d’affaires qui permettra de renforcer les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Mauritanie, et de promouvoir les liens entre les investisseurs des deux pays.

Dans ce sens, le président de l’UNPM s’est réjoui de la signature, prévue mardi, d’un accord entre l’Algérie et la Mauritanie relatif à l’ouverture de la route reliant Tindouf et Zouerate en Mauritanie, « ce qui devrait renforcer les échanges notamment dans les domaines de la pêche, l’agriculture, l’industrie agroalimentaire et les services ».

Il a estimé que la mise en œuvre de cette route contribuera à réduire les coûts du fret des marchandises et encourager l’investissement.

M.Ould Cheikh a affirmé dans la même optique que « cette route aura un impact positif sur le développement de la coopération et la promotion de l’investissement dans le cadre gagnant-gagnant ».

APS

Regardez aussi

horticulture

L’Ouganda et l’Algérie veulent consolider leur coopération agricole

Une rencontre au siège du ministère de l’Agriculture conduit l’Algérie et l’Ouganda à réfléchir sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.