AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
cereales ble dur
cereales ble dur - ph : DR

Sommet du G7 : Un partenariat stratégique Algéro-Italien pour un Méga-Projet agricole à Timimoun

Lors du Sommet du G7, qui s’est tenu à Bari, en Italie, du 13 au 15 juin, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a conclu un accord stratégique de partenariat avec l’Italie. Cet accord vise à la réalisation d’un mégaprojet agricole et agroalimentaire dans la wilaya de Timimoun, un projet qui s’inscrit dans le cadre de la « Fondation Mattei Afrique ». La Présidence de la République algérienne a annoncé cette nouvelle dans un communiqué publié samedi.

Le projet, prévu pour s’étendre de 2024 à 2028, se concentrera sur la production de céréales et de légumineuses ainsi que sur le développement de l’industrie agroalimentaire. L’objectif principal de cette initiative est de renforcer les relations bilatérales entre l’Algérie et l’Italie tout en accélérant le processus économique national vers l’autosuffisance.

Le communiqué précise que le projet impliquera la création et la valorisation d’un nouveau périmètre agricole sur une vaste superficie appartenant au domaine privé de l’État. En outre, il comprendra le développement de petits projets à la périphérie, destinés principalement au marché national, afin de renforcer la sécurité alimentaire grâce à une intégration amont-aval assurée par des unités de valorisation.

Ce projet de grande envergure vise également à créer une dynamique économique significative dans la région. Il mobilisera des investissements pour garantir la durabilité des systèmes de production dans le cadre du développement durable. Grâce à l’expertise et à la technologie italiennes, ce projet est destiné à devenir l’un des plus grands pôles de production céréalière en Afrique, offrant des opportunités d’emploi aux jeunes désireux de s’engager dans les activités agricoles.

Les ressources nécessaires à la réussite de ce projet sont abondantes : un foncier adéquat, une eau en quantité suffisante, une main-d’œuvre locale qualifiée et une énergie abondante. Ce projet marque également une étape déterminante dans les initiatives récentes du ministère de l’Agriculture et du Développement rural algérien pour valoriser les terres agricoles du sud du pays.

Le ministre algérien de l’Agriculture, Youcef Cherfa, avait récemment annoncé à Naâma le transfert de 450 000 hectares au bénéfice de l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS). Ce transfert s’inscrit dans une stratégie plus large visant à satisfaire les besoins alimentaires de la population et à renforcer la sécurité alimentaire du pays.

Avec un potentiel de 1,5 million d’hectares propices à l’accueil d’investissements intégrés en région saharienne, l’Algérie s’engage résolument dans une démarche moderne d’autosuffisance et de prospérité agricole. Ces initiatives témoignent d’une volonté politique forte et d’un réel espoir pour les wilayas du Sud, qui joueront un rôle clé dans l’essor économique national et l’émergence d’une agriculture diversifiée et résiliente.

Ce partenariat stratégique algéro-italien et les projets qui en découlent représentent non seulement une avancée significative pour la sécurité alimentaire en Algérie, mais aussi un symbole de la coopération internationale visant à répondre aux défis mondiaux du changement climatique et du développement durable.

Ce méga-projet agricole à Timimoun est une illustration de l’engagement de l’Algérie et de l’Italie à travailler ensemble pour un avenir plus sûr et plus prospère, renforçant ainsi les liens entre les deux nations tout en contribuant à une cause globale essentielle.

Partager

Regardez aussi

drone agriculture

Un Concours AgrI Challenge organisé par l’ENSA

L’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie (ENSA) et l’Ecole Nationale Supérieure d’Intelligence Artificielle (ENSIA) s’associent pour organiser …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *