×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 25 septembre 2022
Sécurité alimentaire : l'Algérie classée première en Afrique
Sécurité alimentaire - ph : DR

Des subventions pour pallier au déficit de production agricole algérien ?

L’ONILEV veut relancer l’agriculture stratégique en Algérie pour répondre aux éventuels déficits de production.

Le Directeur de l’Office nationale interprofessionnel de légumes et des viandes (ONILEV) a présenté au cours d’une réunion, la volonté de l’Etat de relancer l’agriculture stratégique, notamment à travers des subventions. Le but du projet est de permettre à la population d’assumer au mieux le coût des denrées alimentaires selon l’APS.

11 milliards de DA, c’est le montant octroyé aux produits agricoles stratégiques pour la subvention annuelle. Ce geste vise à aider les producteurs à faire face à un éventuel manque dans l’approvisionnement desdits produits. L’information a été donnée le mardi au cours d’une audition organisée par la Commission de l’agriculture de la pêche et de la protection de l’environnement à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Il est à noter que cette subvention concerne uniquement les filières agricoles stratégiques, régulées par l’ONILEV, à savoir la tomate industrielle (transformée dans 22 unités de transformation de par le pays), la pomme de terre destinée à la consommation, l’oignon, les semences de pomme de terre et l’ail.

“L’Office nationale interprofessionnel de légumes et de viandes veut numériser les données afin d’instaurer une transparence.”

A cet effet, le DG de l’ONILEV a souligné l’importance de l’effort de l’Etat pour subventionner les producteurs et transformateurs de ce produit à la hauteur de 620 milliards de centimes déjà. Une subvention dont plus de 3 000 producteurs de la filiale ont pu profiter. Il n’a pas manqué de préciser que la numérisation des données au niveau de l’Office permettrait d’instaurer un climat de transparence. Selon lui, le renforcement des ressources humaines via le recours à des compétences professionnelles aiderait également à accomplir pleinement les tâches de régulation et de contrôle.

Les informations recueillies sur la saison 2020 – 2021 concernant la pomme de terre destinée à la consommation, la superficie de production de ce produit à atteint 118 hectares, avec une production de 39 Mq. Le DG de l’ONILEV, explique la nécessité d’accroître la quantité de production des semences de pomme de terre. Il ajoute que la superficie prévue pour le moment pour la culture des semences est de 65 000 hectares.

Concernant les préparatifs en vue du mois de ramadan, M. Bendhif a rassuré les citoyens en faisant mention du partenariat entre l’Office et le ministère du Commerce dans les marchés Rahma qui seront installés afin de faciliter l’acquisition des produits à prix raisonnables.

Regardez aussi

Engraissements bovins

En Tunisie la contrebande de bovins vers l’Algérie augmente

L’existence d’une opération de contrebande de bovins vers les frontières algériennes confirmée. Il y a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.