AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Ph : DR

La vulgarisation agricole à l’honneur dans la Wilaya de Mostaganem

La wilaya de Mostaganem s’apprête à accueillir la 30ème édition de la Journée nationale de la vulgarisation agricole.

Cette année, sous le thème « Innovation et technologie agricole pour faire face aux effets des changements climatiques », cet événement revêt une importance particulière compte tenu des bouleversements majeurs en cours dans le secteur agricole en Algérie.

Sous l’impulsion du plus haut responsable du pays, l’agriculture algérienne est en train de subir une transformation profonde. Au cours des dernières années, des programmes de réajustement et de modernisation ont été mis en place sur le terrain, dans le but de définir un plan national de développement pour le secteur.

Cette initiative s’est accompagnée de diverses actions sur le terrain, notamment le recensement des exploitations et des élevages, la création de cartographies de la production agricole et la mise à jour des bases de données précise lexpressiondz. De plus, de nouvelles institutions telles que l’Office saharien des terres agricoles ont été créées pour refléter l’ambition du président de la République de revitaliser le secteur et d’insuffler une nouvelle dynamique à cette composante cruciale de l’économie nationale.

L’État a investi massivement dans ce secteur, augmentant le financement de 200 milliards de dinars à 300 milliards de dinars par an pour le nouveau quinquennat. Ces fonds sont destinés à des chantiers visant à améliorer la qualité, à diversifier et à valoriser les produits locaux afin de renforcer la sécurité alimentaire. De plus, l’expansion des superficies irriguées est prévue pour atteindre le double de la superficie actuelle, et le secteur agricole doit se moderniser en adoptant la mécanisation et la technologie.

L’intégration des startups (…)de plus en plus prioritaires

Dans ce contexte, l’intégration des startups et la promotion de l’innovation dans le secteur sont de plus en plus prioritaires, tout comme le rajeunissement du personnel et des exploitations agricoles, conformément aux directives du président Tebboune précise la même source. Le secteur vise à augmenter la productivité dans des filières stratégiques telles que les céréales, les viandes rouges, les produits laitiers et les légumes secs.

Il est également essentiel de souligner les efforts déployés par divers acteurs du secteur, y compris des bureaux d’études, des associations d’ingénieurs agricoles, des agences événementielles spécialisées dans l’agriculture, des experts en agriculture et des syndicats professionnels. Ils apportent leur soutien aux opérations d’exportation, facilitent les procédures et assistent les producteurs et les acteurs de l’agroalimentaire. Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique joue également un rôle majeur en confirmant cette orientation irréversible du secteur.

La dernière initiative à mentionner est la stratégie élaborée par des experts universitaires algériens, qui ont créé le Schéma stratégique de développement de la production céréalière en Algérie pour la période d’octobre 2023 à 2028. Cette stratégie reflète l’engagement continu en faveur du développement agricole et de la sécurité alimentaire dans le pays.

Partager

Regardez aussi

Financements bancaires : 86 projets agricoles soutenus dans le sud de l’Algérie depuis 2023

Le ministre des Finances, Laaziz Faïd, a révélé jeudi lors d’une journée d’étude à Alger …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *