AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie

1,5 million d’hectares pour les cultures dans le Sud

Lors de la Rencontre nationale sur les perspectives d’investissement dans les cultures stratégiques et la valorisation des races locales, organisée par la wilaya de Naâma, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, a annoncé que les superficies propices à l’investissement agricole dans le sud de l’Algérie atteignent 1,5 million d’hectares. Ces chiffres ont été établis après une série d’études techniques et de cartographies réalisées par les services compétents.

Sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et en présence de plusieurs membres du gouvernement et d’organisations professionnelles, M. Cherfa a souligné que ces terres agricoles sont essentielles pour répondre aux besoins alimentaires du pays. Le transfert de 450.000 hectares à l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) a déjà été réalisé, avec 46 périmètres déjà cédés à des opérateurs. Ce plan découle des orientations présidentielles pour renforcer la sécurité alimentaire nationale.

Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, a mis en lumière la contribution de son secteur dans ce plan stratégique, particulièrement pour la sécurité hydrique. Ali Aoun, ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, a évoqué les projets de transformation dans les régions du sud et des Hauts-Plateaux, visant des domaines comme le filage de la laine, le tannage, et la production laitière. De plus, la ministre de l’Environnement, Fazia Dahleb, a annoncé un programme d’installation de stations d’énergie solaire pour l’irrigation de terres agricoles éloignées du réseau électrique.

Focus sur la Race Ovine « Deghma »

Une partie significative de la rencontre a été consacrée à la préservation de la race ovine « Deghma ». Le président de la Fédération nationale des éleveurs, Djilali Azzaoui, a insisté sur la nécessité de préserver cette race locale, menacée par la baisse de la pluviométrie. Les chercheurs et les participants ont recommandé la création de laboratoires pour valoriser cette race et établir une banque de gènes pour sa reproduction.

Lire aussi : L’Algérie, leader africain de la production d’abricots !

Les recommandations issues de cette rencontre incluent la création de nouvelles assiettes foncières pour les projets stratégiques, l’assainissement des terres inexploitées, et le renforcement des infrastructures de soutien. Les participants ont également appelé à finaliser les actes de propriété pour les véritables investisseurs et à promouvoir les projets intégrés créateurs de richesse et d’emplois. Une convention a été signée entre le ministère de l’Agriculture et le Conseil du renouveau économique algérien (CREA) pour dynamiser les projets agricoles stratégiques.

Un projet de transformation du papier sur 30 hectares à Harchaia, wilaya de Naâma, a été officiellement lancé, marquant une avancée concrète des discussions tenues. Le plan national vise non seulement à sécuriser l’approvisionnement alimentaire mais aussi à développer un cadre réglementaire pour identifier et valoriser les ressources animales, comme la race Deghma.

Cette rencontre nationale a ainsi posé les jalons d’une nouvelle ère pour l’agriculture algérienne, intégrant innovation, durabilité et respect des spécificités locales.

Partager

Regardez aussi

cereales ble dur

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans le nord

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans les Wilayas du Nord. La campagne moisson-battage 2023/2024 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *