AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
secheresse
Ph : DR

En 2022-2023, l’Algérie a enregistré un déficit pluviométrique de près de 90%

Sécheresse en Algérie : Le secteur agricole face à un déficit pluviométrique alarmant.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, a annoncé aujourd’hui que la saison agricole 2022-2023 a été durement touchée par un déficit pluviométrique de près de 90%. Cette situation critique a principalement frappé les wilayas du nord du pays, particulièrement pendant les mois cruciaux de mars et avril, essentiels à la germination des récoltes dépendant des précipitations.

Le ministre Cherfa a détaillé les conséquences de cette sécheresse, notant que pas moins de 95 347 agriculteurs ont été touchés à travers 34 wilayas, avec 84 771 évaluations des dégâts effectuées. Ces chiffres, dévoilés lors d’une séance plénière au Conseil de la nation, répondaient à une question du sénateur Mohamed Rebah (FLN) sur la stratégie du secteur pour lutter contre la sécheresse et les mécanismes d’indemnisation des agriculteurs affectés.

Face à cette crise, des mesures d’urgence ont été prises en collaboration avec les secteurs de l’Hydraulique, des Finances, de l’Intérieur et des Collectivités locales, avec la participation des représentants de la profession. Ces mesures visent à indemniser les agriculteurs touchés, en accord avec les directives du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Le ministre a souligné que les producteurs de céréales dans les wilayas du nord ont bénéficié d’une indemnisation sous la forme d’approvisionnement en intrants agricoles tels que les engrais et les semences, fournis « à titre gracieux » par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC).

Selon les données fournies par le ministre Cherfa, sur les 3,5 millions de quintaux de semences stockées, 3,16 millions ont été distribués, dont 2,114 millions gratuitement au profit de 114 776 agriculteurs touchés. En ce qui concerne les engrais, sur un total de 1,870 million de quintaux, 856 000 ont été distribués, dont plus de 545 000 ont été fournis gratuitement à 17 695 agriculteurs.

Le gouvernement a également pris des mesures de soutien financier, notamment en reportant les paiements des redevances pour la concession agricole sur 36 mois et en prolongeant de trois ans les délais de paiement des crédits agricoles « R’fig ». De plus, l’État prend en charge les intérêts et offre un crédit de 20 000 DA par hectare, sans intérêts, remboursable sur trois ans aux producteurs de céréales.

Malgré ce contexte difficile, le ministre Cherfa a exprimé son optimisme quant à la saison agricole en cours. Il a déclaré que plus de 2,6 millions d’hectares de terres agricoles dédiées à la céréaliculture ont été labourés jusqu’à présent, représentant 74% de l’objectif fixé par le président Tebboune. La campagne labours-semailles se poursuit, et le ministre se montre confiant dans le succès de cette opération grâce aux récentes précipitations et aux mesures de soutien gouvernementales.

En réponse à une question sur le raccordement des exploitations agricoles au réseau électrique, le ministre a révélé qu’un total de 52 741 exploitations agricoles ont été raccordées à l’échelle nationale. Ces travaux, étalés sur une distance de plus de 18 346 km, ont nécessité une enveloppe budgétaire dépassant les 71 milliards de dinars algériens. Le ministre a assuré que le raccordement se poursuivait pour atteindre l’ensemble des exploitations concernées, reflétant l’engagement du gouvernement envers le développement du secteur agricole.

Partager

Regardez aussi

cherfa ministre agriculture

Youcef Cherfa se rend à New York pour une réunion au sommet

Rencontre à New York entre le Ministre de l’Agriculture algérien et le Directeur de l’EPA …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *