AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Profonde mutation de l'agriculture dans le Sud en 2021
Agriculture désert Algérie - Ph : DR

Cap vers le Sud pour l’Agriculture algérienne

D’importants progrès sont en cours dans le Sud de l’Algérie pour étendre la superficie arable et augmenter la productivité des filières agricoles stratégiques. Selon les responsables de l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) à El-Méneaâ, des mesures audacieuses ont été prises pour promouvoir l’investissement et faciliter l’accès au foncier agricole.

Le directeur général de l’ODAS, Djoudi Guennoune, a révélé qu’une superficie totale de 163 999 hectares a été allouée à l’investissement dans les filières stratégiques. Cela concerne une trentaine de périmètres agricoles répartis dans neuf wilayas du Sud et du grand Sud du pays. Les wilayas d’Adrar, Ouargla, Timimoun, Touggourt, Djanet, Illizi, Laghouat, Ghardaia, et El-Méniaâ sont concernées par cette initiative ambitieuse.

Cette allocation de terres s’inscrit dans le cadre du 4ème portefeuille foncier approuvé par l’ODAS en novembre dernier. Elle vise à mettre en œuvre les directives des autorités publiques, encourageant l’investissement agricole, en particulier dans les filières stratégiques. L’objectif ultime est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et de renforcer la sécurité alimentaire.

Selon M. Guennoune, l’ODAS mobilise tous les moyens humains et logistiques nécessaires pour améliorer les capacités de production et réduire la dépendance aux importations. Les périmètres agricoles attribués bénéficieront d’un programme ambitieux d’électrification et d’ouverture des pistes d’accès, dans le but d’élargir les superficies irriguées et d’augmenter la contribution de chaque wilaya du Sud à la production agricole nationale.

Les porteurs de projets se sont félicités de cette initiative, exprimant leur volonté de contribuer aux efforts déployés par l’État pour stimuler l’économie nationale après la pandémie de Covid-19.

Dans le cadre de la simplification des formalités administratives, un guichet unique a été mis en place pour faciliter l’obtention du foncier agricole. Supervisé par l’ODAS, ce guichet regroupe divers représentants des organismes impliqués, tels que les directions des domaines, services agricoles, l’énergie, l’industrie, l’hydraulique, l’environnement, l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI), et la Société nationale de l’électricité et du gaz (Sonelgaz). Cette initiative vise à assurer un accompagnement de qualité aux investisseurs.

Depuis sa création en 2020, l’ODAS a attribué plus de 282 000 hectares de terres agricoles destinées aux produits stratégiques, principalement les céréales, dans les wilayas du Sud.

Un projet majeur a été retenu pour la wilaya d’El-Méniaâ : la création d’un pôle agricole spécialisé dans la production de betterave sucrière. L’ODAS s’engage à mobiliser tous les moyens nécessaires pour concrétiser ce projet, susceptible d’apporter une valeur ajoutée significative à la région.

La première expérience de production de la betterave sucrière dans la wilaya a montré des indices encourageants. Une superficie de six hectares dédiée à cette filière a enregistré des rendements prometteurs, dépassant les 100 tonnes/ha pour l’actuelle saison agricole. Les analyses ont révélé une concentration élevée en sucre, renforçant ainsi l’intérêt de développer cette filière stratégique pour atteindre l’autosuffisance en matière première pour la production de sucre de table.

Les résultats positifs de la production de maïs jaune fourrager à El-Méniaâ témoignent des efforts soutenus des pouvoirs publics en faveur de l’agriculture saharienne. Les investisseurs saluent les facilités offertes pour la concrétisation de leurs projets, contribuant ainsi à satisfaire les besoins du marché national et à réduire la facture d’importation des produits agricoles.

Cette dynamique expansionniste dans le Sud de l’Algérie reflète l’engagement du pays envers le développement agricole et la diversification économique. Les efforts déployés par l’ODAS, combinés à l’encouragement des pouvoirs publics et la simplification des procédures pour les investisseurs, ouvrent de nouvelles perspectives prometteuses pour le secteur agricole dans la région.

Partager

Regardez aussi

cherfa ministre agriculture

Youcef Cherfa se rend à New York pour une réunion au sommet

Rencontre à New York entre le Ministre de l’Agriculture algérien et le Directeur de l’EPA …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *