AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie

La superficie réservée à la serriculture a doublé, passant d’un peu plus de 300 hectares en 2019 à 600 hectares en 2023

Ain Defla: Une croissance exceptionnelle de l’agriculture sous serres transforme le paysage agricole.

La wilaya d’Ain Defla en Algérie connaît une transformation remarquable dans le secteur agricole, avec une augmentation significative de la superficie dédiée à l’agriculture sous serres au cours des cinq dernières années. Selon les informations fournies par la Direction locale des services agricoles (DSA), la superficie réservée à la serriculture a doublé, passant d’un peu plus de 300 hectares en 2019 à 600 hectares en 2023.

Cette expansion a eu un impact direct sur la production agricole, avec une augmentation notable des cultures maraîchères. La production de ces cultures est passée de 162 700 quintaux en 2019 à un impressionnant total de 500 000 quintaux au cours de la saison agricole précédente, selon Asma Nasri, cheffe de service des statistiques agricoles et des comptes économiques à la DSA.

Haoues Benyoucef, chef de service des inspections phytosanitaires à la DSA, souligne que l’agriculture sous serres concerne principalement des cultures telles que la tomate, le piment, le poivron, l’aubergine, le concombre, la courgette et les haricots. Environ 90% de cette filière dynamique se concentre dans la localité de Souk El-Tenine, relevant de la commune de Tacheta Zougagha, et dans la plaine d’El Abadia à l’ouest de la wilaya.

L’essor de l’agriculture sous serres dans la région a été favorisé par divers programmes de soutien de l’État, notamment le Fonds national du développement rural (FNDR) et le plan national du développement agricole et rural (PNDAR), mis en œuvre à partir de l’année 2000. Haoues met en avant que ces aides ont facilité l’acquisition de serres, d’équipements d’irrigation et d’intrants agricoles.

Cette croissance a également permis de répondre aux besoins du marché pendant la « période creuse de la production agricole » de mi-mars à juin. Haoues souligne l’importance de développer davantage cette filière et encourage les entrepreneurs à investir dans les serres multi-chapelles, qu’il considère comme l’avenir de la serriculture.

« Les serres multi-chapelles sont dotées d’équipements informatiques permettant la gestion précise de l’irrigation, des amendements en engrais, du taux d’humidité et de la température à l’intérieur de l’installation », explique-t-il. Il met en lumière les avantages de cette technologie, créant un microclimat idéal pour le développement des cultures maraîchères, contrairement aux serres classiques exposées aux aléas naturels tels que le vent et les inondations.

Haoues souligne également que les serres multi-chapelles ont déjà fait leurs preuves dans la production de plants arboricoles et maraîchers dans la commune d’El Abadia, générant des résultats concrets et créant des emplois dans le processus. Il estime que le mécanisme financier du crédit bonifié « Ettahadi », mis en place par les autorités publiques pour les porteurs de projets d’investissements agricoles, est crucial pour lancer la culture sous serres multi-chapelles dans la wilaya.

Avec cette expansion rapide de l’agriculture sous serres, la wilaya d’Ain Defla se positionne comme une région leader dans le domaine, tirant parti des avancées technologiques pour stimuler la production agricole et répondre aux demandes du marché local.

Partager

Regardez aussi

cereales ble dur

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans le nord

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans les Wilayas du Nord. La campagne moisson-battage 2023/2024 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *