AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Palmier dattier
Palmier dattier - ph : Pixabay

L’Algérie dans le Top 10 mondial des producteurs de dattes

L’Algérie, qui est l’un des principaux producteurs de dattes au monde, figure parmi les dix pays qui dominent la production mondiale de dattes.

Selon un rapport récent publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Algérie a produit plus de 1,4 million de tonnes de dattes en 2022, ce qui représente une augmentation de 7% par rapport à l’année précédente.

Le rapport de la FAO a révélé que l’Égypte est le plus grand producteur mondial de dattes, avec une production de 1,5 million de tonnes en 2022, suivie de l’Arabie saoudite, qui a produit 1,3 million de tonnes. L’Algérie arrive en troisième position, avec une part de marché de 13%.

Les autres pays figurant dans le top 10 des plus grands producteurs de dattes sont l’Iran, l’Irak, la Tunisie, le Pakistan, Oman, les Émirats arabes unis et le Maroc.

La production de dattes est un secteur important pour l’économie algérienne, qui emploie des milliers de personnes dans le pays. Les dattes algériennes sont également très prisées sur les marchés internationaux pour leur qualité supérieure et leur goût unique.

Le gouvernement algérien a mis en place plusieurs initiatives pour stimuler la production de dattes dans le pays, notamment en encourageant l’utilisation de techniques de culture modernes et en fournissant des subventions aux agriculteurs pour l’achat de matériel agricole. Ces efforts ont permis d’augmenter la production de dattes ces dernières années.

En outre, les exportations de dattes algériennes ont également connu une forte croissance ces dernières années, grâce à la demande croissante des consommateurs pour les produits alimentaires naturels et biologiques. Les exportations de dattes ont ainsi contribué de manière significative à la balance commerciale de l’Algérie, renforçant ainsi l’économie nationale.

Partager

Regardez aussi

Financements bancaires : 86 projets agricoles soutenus dans le sud de l’Algérie depuis 2023

Le ministre des Finances, Laaziz Faïd, a révélé jeudi lors d’une journée d’étude à Alger …

2 commentaires

  1. Au lieu d’élargir sa liste de fournisseurs ils feraient mieux d’aller chercher l’autosuffisance ..un pays libre est autosuffisant..

  2. Exporter pour avoir des devises afin d’éviter le FMI et son diktat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *