AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
reseau electrique
Photo Illustration - Ph : Algerie-Eco

50% des périmètres agricoles algériens sont désormais électrifiés

L’agriculture algérienne franchit un nouveau cap dans son développement avec l’annonce récente que plus de 50 % des périmètres agricoles sont désormais raccordés au réseau électrique national.

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a révélé ces chiffres lors d’une conférence de presse tenue à Noumeur, mettant en lumière les efforts continus du gouvernement pour booster la production agricole par des infrastructures modernes.

Sur les 100.000 périmètres agricoles recensés en coordination avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, 56.000 bénéficient déjà d’un accès à l’électricité et 14.000 autres devraient être connectés d’ici la fin de l’année. Ces chiffres ont été partagés par le ministre Arkab lors de son déplacement dans la wilaya d’Ouled Djellal, où il effectuait une visite d’inspection.

Le projet de raccordement ne s’arrête pas là. En effet, une centrale solaire photovoltaïque de 80 mégawatts est actuellement en construction sur une superficie de 160 hectares. Prévu pour être opérationnel dans 18 mois, ce projet est destiné à devenir une composante cruciale de l’approvisionnement énergétique de la région, avec des retombées économiques significatives prévues, notamment pour le secteur agricole.

Le ministre a également souligné l’importance de la distribution d’énergie de qualité pour les industries et les zones d’activité, particulièrement dans les nouvelles wilayas, afin de pallier les coupures fréquentes, surtout pendant les mois chauds. À cet effet, un nouveau point de départ de moyenne tension de 30 kilovolts a été inauguré à Lahouel (commune de Sidi Khaled) ainsi qu’un raccordement au réseau de gaz naturel, témoignant de l’ambition du gouvernement d’assurer une couverture énergétique complète et fiable.

Ces développements ont été salués lors de la visite par des figures clés de l’industrie énergétique algérienne, y compris les présidents-directeurs généraux des groupes Sonatrach, Sonelgaz et Naftal, ainsi que des autorités locales et des cadres du ministère.

Ces initiatives marquent une étape significative vers la réalisation des objectifs nationaux en matière d’agriculture durable et de sécurité alimentaire, mettant en relief l’importance stratégique de l’intégration de l’énergie dans les politiques de développement rural. Ces efforts devraient non seulement augmenter la productivité agricole mais aussi stimuler l’économie dans les zones rurales, renforçant ainsi l’autonomie alimentaire de l’Algérie dans les années à venir.

Partager

Regardez aussi

Financements bancaires : 86 projets agricoles soutenus dans le sud de l’Algérie depuis 2023

Le ministre des Finances, Laaziz Faïd, a révélé jeudi lors d’une journée d’étude à Alger …

Un commentaire

  1. Nécessaire augmentation du taux d’électrification des 50 pour cent restants dans un programme clairement défini afin de mobiliser de nombreux fellahs et des jeunes particulièrement dans le secteur agricole durant le quinquennat en cours!
    Sur les hauts plateaux et bien évidement aussi sur le sud Algérien ou beaucoup reste à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *