AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Ph : DR

Une feuille de route pour l’agrumiculture algérienne

Le Salon régional des agrumes, récemment organisé par la Chambre nationale d’agriculture (CNA) dans la région Centre de l’Algérie, a marqué le lancement des travaux avec une annonce majeure du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa. Devant un public d’agrumiculteurs passionnés, le ministre a réaffirmé l’engagement du président Abdelmadjid Tebboune envers le secteur agricole, mettant en avant des mesures importantes visant à soutenir les producteurs.

Lors de son discours inaugural, le ministre Cherfa a rappelé les directives présidentielles émises lors de la dernière campagne labours-semailles, notamment l’approvisionnement gratuit en semences et l’augmentation du taux de subvention des engrais à 50%. Ces mesures visent à renforcer la base des agriculteurs et à stimuler la production dans le secteur agrumicole.

Le Salon a été l’occasion pour le ministre de saluer les efforts remarquables des exploitants agricoles dédiés aux agrumes, qui ont contribué à une production exceptionnelle de plus de 15 millions de quintaux sur une surface de 80 000 hectares au cours des saisons 2022 et 2023. Cherfa a souligné que cette réussite a jeté les bases d’une feuille de route pour l’agrumiculture en Algérie précise un article de La Nouvelle République.

Le développement continu de la filière agrumes, avec une production dépassant les 18 millions de quintaux durant la saison agricole 2023-2024, a été présenté par le président du Conseil interprofessionnel de la filière agrumes (CNIF/agrumes), Mohamed Nadji. Les wilayas du sud, en particulier El Oued, El Menia et Ouargla, ont joué un rôle crucial dans cette croissance, permettant d’augmenter la production nationale d’agrumes.

Selon Nadji, les superficies consacrées à la production d’agrumes connaissent une expansion régulière de 5 000 hectares par an, soulignant l’importance de revenir à certaines variétés anciennes pour encourager la diversité et réduire les importations pendant la période de récolte en Algérie.

Lire aussi : La filière agrume se porte bien en 2023-2024, avec une production estimée à 1,8 million de tonnes

Le ministre Cherfa a également appelé à soutenir les producteurs dans le domaine de la transformation industrielle et a encouragé les investisseurs à se lancer dans ce secteur, soulignant la récente promulgation de lois favorables à l’investissement. Il a incité les agriculteurs à créer des coopératives d’exportation pour faciliter l’accès au marché international.

En visitant les stands des producteurs, le ministre a insisté sur l’importance de préserver les variétés nationales d’agrumes, un aspect crucial pour garantir la qualité du produit. De plus, la même source précise que des annonces importantes ont été faites, telles que l’indemnisation des agriculteurs touchés par la sécheresse et la mise en place d’un programme de prêts dans la filière des légumineuses et des céréales de saison.

Ainsi, l’agrumiculture en Algérie se profile comme un secteur en plein essor, bénéficiant du soutien gouvernemental et de l’engagement des agriculteurs. La feuille de route établie au Salon régional des agrumes offre une vision claire pour l’avenir, encourageant la croissance continue et le positionnement de l’Algérie en tant que leader dans la production et l’exportation d’agrumes.

Partager

Regardez aussi

cereales ble dur

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans le nord

Lancement de la campagne moisson-battage 2023/2024 dans les Wilayas du Nord. La campagne moisson-battage 2023/2024 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *