AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Photo : DR

Des perspectives positives pour les fruits et légumes algériens

Le marché florissant des Fruits et Légumes en Algérie entre dynamisme et croissance

Le marché des fruits et légumes en Algérie est en plein essor, affichant une croissance significative prévue au cours des prochaines années. Avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) estimé à 5,8%, l’Algérie se positionne comme l’un des acteurs majeurs dans la production mondiale de fruits et légumes. Cette analyse approfondie examinera les tendances clés, les produits phares et les développements récents qui façonnent ce secteur dynamique.

L’Algérie se distingue en tant que septième producteur mondial de dattes, démontrant sa force dans le secteur agricole. La demande croissante de régimes nutritionnels et les investissements dans les infrastructures technologiques, notamment les fermes verticales, ont propulsé le pays au premier plan. Comparé à d’autres nations d’Afrique du Nord, l’Algérie se démarque par la taille significative de son marché intérieur, exportant également ses produits vers d’autres pays.

Selon les données de la FAO, la pomme de terre domine le marché des légumes en Algérie, représentant une production impressionnante de 4,4 millions de tonnes métriques en 2021. Malgré une légère diminution de la superficie cultivée, la consommation par habitant de pommes de terre a atteint 66 kg en 2021, stimulant ainsi la croissance du marché.

Parallèlement, les dattes ont émergé comme des produits commerciaux cruciaux. L’Algérie, septième producteur mondial, exporte maintenant massivement ce fruit sucré, avec une valeur d’exportation atteignant 141,9 milliers USD en 2021. La France, la Russie et l’Espagne sont les principaux marchés pour les dattes algériennes, soulignant le potentiel d’exportation de ce segment.

En décembre 2022, Agrotonomy a marqué son empreinte en développant cinq nouvelles fermes verticales en Algérie, utilisant la technologie aéroponique. Cela reflète l’engagement du pays envers l’innovation agricole, renforçant sa position en tant que pionnier dans le domaine.

Également en décembre 2022, l’Office Algérien Interprofessionnel des Céréales (OAIC) a été créé pour réguler l’importation de céréales, consolidant ainsi la gestion des politiques et des appels d’offres pour le blé, l’orge et autres céréales. Ces développements soulignent la volonté du pays de renforcer sa sécurité alimentaire et de diversifier ses sources d’approvisionnement.

Avec un potentiel d’exportation élevé et une production robuste comparée à d’autres nations d’Afrique du Nord, l’Algérie est sur la voie d’une croissance continue dans le secteur des fruits et légumes. La demande intérieure reste robuste, tandis que les exportations, en particulier pour les dattes, continuent de prospérer. Les investissements dans la technologie agricole moderne ajoutent une dimension de durabilité et d’efficacité à cette croissance, plaçant l’Algérie en tête du marché mondial des fruits et légumes.

Youcef Cherfa qui succède ainsi à Mohamed Abdelhafid Henni, démis de ses fonctions va donc s’atteler à un formidable challenge, plein de potentiel.

Le marché des fruits et légumes en Algérie s’épanouit, alimenté par des dynamiques nationales et internationales, des produits phares incontournables et des initiatives novatrices. La nation nord-africaine ne cesse de renforcer son empreinte dans le secteur agricole mondial, offrant des opportunités prometteuses pour les acteurs du marché et contribuant activement à la sécurité alimentaire mondiale.

Sources : mordorintelligence
Wikipedia
AgriMaroc.ma
AgriTunisie.com
FAO
Partager

Regardez aussi

La Géoingénierie : Entre espoir et controverses

La géoingénierie, une technologie controversée pour freiner le changement climatique, suscite des débats passionnés quant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *