AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Palmier dattier
Palmier dattier - ph : Pixabay

Pour Tayeb Zitouni, il faut structurer la filière dattes

Dans la commune de Djemora, située à 45 km au nord-est de Biskra, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a mis en avant l’importance de l’organisation de la filière des dattes en Algérie pour préserver ce trésor national à la fois économique et culturel.

En visite de travail dans la wilaya de Biskra, M. Zitouni s’est exprimé lors d’une réunion avec les acteurs économiques et les producteurs de dattes, tenue dans la salle de réunion de l’usine Cilas, connue pour sa production de ciment. Il a souligné à l’APS que cette filière, en raison de sa valeur économique, est confrontée à des défis majeurs liés à la production, la commercialisation, la structure des prix, et les mécanismes d’exportation.

Le ministre a également déploré le manque d’homogénéité au sein de la filière et la présence d’éléments étrangers qui nuisent à son développement. Il a insisté sur la nécessité de travailler en collaboration avec les professionnels pour éliminer les obstacles entravant les exportations et faciliter l’accès des dattes algériennes aux marchés internationaux.

Malgré la réputation mondiale de la datte « Deglet Nour » et la production de plus de 265 variétés de dattes en Algérie, le pays se retrouve en queue de peloton parmi les exportateurs mondiaux de dattes. M. Zitouni a souligné à la même source que des mesures strictes seront prises pour lutter contre la contrebande de dattes, ainsi que pour réguler les marchés locaux et soutenir les commerçants honnêtes.

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations a également rassuré les phoeniciculteurs en affirmant que la production nationale, qui atteint 1,4 million de tonnes annuellement, ne sera exportée qu’au nom de l’Algérie et ne quittera pas le pays. En ce qui concerne la promotion de la production nationale, M. Zitouni a souligné les progrès réalisés dans l’exportation de produits hors hydrocarbures, notamment les matériaux de construction, le fer, et les médicaments comme l’insuline, qui couvre désormais les besoins nationaux et sera exportée dès l’année prochaine.

En marge de sa visite dans la wilaya des Ziban, le ministre, accompagné des autorités locales, a supervisé le chargement d’une cargaison de ciment produite par l’usine Cilas, destinée à l’exportation. Cette cimenterie a déjà exporté plus d’un million de tonnes vers des pays d’Afrique et d’Amérique depuis le début de l’année. Auparavant, M. Zitouni avait visité un investisseur agricole actif dans la commune de Meziraâ, qui exporte ses productions de fruits et légumes, et inspecté une unité de conditionnement de dattes dans la commune de Tolga.

Partager

Regardez aussi

secheresse

L’Algérie déploie des moyens colossaux pour contrer le stress hydrique

Lors du 10e Forum mondial de l’eau, tenu à Bali, le ministre algérien des Ressources …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *