×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 25 septembre 2022
chevre algérie
Chèvres - photo : DR

A Amizour, 528 chèvres sont reçues par une vingtaine d’éleveurs algériens

Une vingtaine d’éleveurs reçoit 528 chèvre dans la ville d’Amizour.

Une vingtaine d’éleveurs de Semaoun, Feraoun et Barbacha ont reçu des unités de dix chèvres et deux mâles de la race cheptel caprin, par les tuteurs administratifs de l’agriculture de la commune d’Amizour. La coopérative Coopsel de la commune a en effet hébergé la distribution des bêtes, dans le courant de la semaine du 14 mars 2022.

Comme pour d’autres localités, cette entreprise à Azimour vise à accroître la production caprine, en améliorant ainsi les activités de production laitière à base de lait de chèvre. C’est une déclaration de Nadir Rabia, une responsable du secteur agricole d‘Amizour, qui a aussi précisé que le choix des éleveurs a été fondé par une notification du Fonds national de développement rural (FNDR).

L’un des récipiendaires n’a pas manqué d’apprécier ce geste des responsables agricoles d’Amizour, en y voyant une sérieuse occasion pour la restauration de l’élevage caprin, un élevage adapté aux conditions climatiques et environnementales de cette zone géographique. Toutes les dispositions sont prises, rassurent les dirigeants agricoles, pour aller au bout de ce programme. Ces dispositions sont entre autres d’ordre sanitaire par une assistance vétérinaire d’une part, et d’autre part d’ordre technico-scientifique par une assistance à tous les niveaux de la progression des activités de production laitière.

“528 chèvres distribuées dans la zone agricole, à Amizour, à Beni Djellil et à Kendira. »

C’est donc environ 528 chèvres qui seront réparties sur toute la zone agricole, précisément à Amizour, à Beni Djellil et à Kendira. Plusieurs éleveurs de ces communes auront l’occasion de partager entre eux un second groupe de cheptel caprin avant la fin du mois de mars 2022.

L’irrégularité du relief qui caractérise cette zone géographique est une situation favorable pour l’élevage de cette race de cheptel, d’où sa distribution représenterait un grand soulagement pour les indigènes. En outre, les autorités agricoles n’ont pas oublié les apiculteurs de la région qui avaient subi des dommages suites aux incendies de 2021. Ces derniers ont reçu en compensation des ruches.

Regardez aussi

Engraissements bovins

En Tunisie la contrebande de bovins vers l’Algérie augmente

L’existence d’une opération de contrebande de bovins vers les frontières algériennes confirmée. Il y a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.